Publié dans village de France

Vauville (50)

Vauville (50)
Vauville Un marais d’eau douce, protégé de la mer par un fin cordon de dunes, abrite la réserve naturelle de Vauville. La pelouse sèche côtoie la flore aquatique. Y croissent aussi quelques plantes rares en Normandie, telle la véronique en épi

Vauville, c’est d’abord un petit bourg de bord de mer blotti au pied d’une lande de bruyère. Loin, très loin de l’agitation touristique, ce village baigné par les vagues du Gulf stream bénéficie d’un climat propice à une végétation subtropicale. C’est ce qui a favorisé la création, en 1947, du jardin botanique du château de Vauville, face à la mer. Un jardin qui fourmille d’amaryllis, d’echiums pinana, de trachyucarpus fortunei, de senecios, d’aloès, de cordylines australes….. Autant de plantes, d’arbres et d’arbustes originaires de Tasmanie, de Madère et des Canaries au sein de la dernière palmeraie du nord de l’Europe.

Vauville, c’est aussi une longue plage de sable fin exceptionnellement préservée face au spectacle incessant des vagues de la Manche. En somme, tout concourt ici à attirer les âmes romantiques, qui viennent souvent de loin, de Scandinavie quelquefois, grimper au sommet de la colline du prieuré de Saint-Hermel, perdu au milieu de la lande, pour savourer la solitude et admirer, en vrais connaisseurs, les formes étranges des rochers qui se découvrent à marée basse.

Le petit bourg de Vauville sommeille, à l’écart d’un tourisme envahissant. les amoureux de grandes randonnées dans l’arrière pays normand et les passionnés des bords de mer sont ses hôtes de prédilection.
source : charme et secrets des villages de France / sélection de reader's digest

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.