Publié dans bouger

Pont l’abbé (29)

Pont l'abbé (29)
Pont l’abbé (29)

Finistère

 

Pont l’abbé

 

Site : 579 km de Paris et 19 km au Sud-Ouest de Quimper

OT : 29120 Pont-l’abbé www.ot-pontlabbe29.fr

Saison : la très fréquente et populaire fête des brodeuses a lieu à la mi-juillet.

 

Tout au sud du Finistère, Pont-l’abbé sommeille tranquillement au fond d’un estuaire. Ne vous en laissez pas conter par l’apparente modestie de ce petit port délicieux : c’est la capitale du pays bigouden !

Un pays fier de ses traditions qui se reconnaissait autrefois d’un seul coup d’œil à la coiffe altière de ses femmes. « grandes, belles et fraîches », s’émerveillait Maupassant. Sur le marché de Pont-l’abbé, le plus beau de la région, dont les étals colorés animent la ville tous les jeudis, on ne croise plus beaucoup de Bigoudènes à la célèbre coiffe.

Elles apparaissent, en revanche, pendant la fête des brodeuses en été, lorsque bagadoù et cercles celtiques animent les rues de leurs chants et danses. L’histoire du pays bigouden se raconte au riche musée d’Art et de Traditions populaires, aménagé dans le donjon médiéval du château des barons du Pont.

Au XVIIe siècle, de tous les Bretons qui se révoltèrent contre les lourdes taxes sur le papier timbré, l’étain qui se révoltèrent contre les lourdes taxes sur le papier timbré, l’étain et le tabac, les Bigoudens furent les plus coriaces. La répression fut terrible et Louis XIV fit décapiter les clochers des paroisses rebelles, comme en témoigne encore le clocher « tranché » des ruines de Saint-Jacques de Lambour.

Selon la légende tenace, les femmes auraient alors décidé de porter ces clochers… en hautes coiffes sur leurs têtes. Notre-Dame des Carmes a, elle, gardé son clocher. De ses deux rosaces, celle du maître-autel – 7 mètres de diamètre – est un flamboiement de couleurs, intact depuis le XIVe siècle ! Le grand charme de Pont l’abbé, c’est la promenade le long de sa rivière, sur le chemin de halage qui offre une belle vue sur l’estuaire. L’estuaire fait alterner bois de pins et prairies marécageuses et se morcelle en îles, tel un golfe du Morbihan miniature.

source : les 1000 lieux qu'il faut avoir vus en France de frédérick gersal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.