Publié dans bouger

Orléans et le parc de la source (45)

Orléans et le parc de la source (45)
Orléans et le parc de la source (45)
crédit photo Croquant

Loiret

 

Orléans

 

Site : 143 km de Paris

OT : 45000 Orléans www.tourisme-orléans.com

Parc floral de la source : www.parcfloraledelasource.com

Saison : le jardin est ouvert toute l’année mais la serre aux papillons de fin mars à début novembre et les iris sont en fleurs en Mai. La ville délivrée par Jeanne d’Arc le 8 mai 1429 fête son héroïne tous les 8 Mai.

 

Orléans se mire dans la Loire et s’étire le long de ses quais. Les deux hautes tours de la très belle cathédrale Sainte-Croix dominent la ville. Tout à côté, le musée des Beaux-Arts est à voir car la richesse de ses collections en fait un des premiers de France. Entre la cathédrale et les quais, l’entrelacs des ruelles de la vieille cité et le Loiret franchis, voici le chemin de la ville nouvelle d’Orléans-la-Source et de son parc floral.

Cet immense parc, au cœur d’un bois naturel, s’impose désormais comme un lieu de jardinage contemporain. Les collections botaniques y prennent un relief particulier, puisqu’elles sont représentées sous forme de tableaux paysagers parfois avant-gardistes. C’est ainsi que le « tableau d’Iris » installé en demi-lune sur des troncs d’acacias et des coupes d’argile, se transforme en installation pointilliste. Les coupelles inclinées vers le sol évoquent un étonnant jeu de mikado. Lors de la floraison des iris, qui débute fin avril et se poursuit début mai, l’embrasement de couleurs devient presque irréel et le parfum qui flotte alentour est délicieux. Autour de ce tableau en trois dimensions, le jardin est planté au sol de parterres d’iris classiques, alignés pour créer une progression chromatique allant du noir au blanc.

Ce tableau éphémère ne dure que trois semaines, mais il sublime véritablement la collection des quelque mille iris conservée à Orléans. Le parc de la Source introduit d’autres réalisations passagères actuelles, comme la roseraie, le potager extraordinaire ou les massifs de bulbes qui tapissent les sous-bois au printemps. Autre espace de découverte la serre aux papillons, ouverte il y a une dizaine d’année, ressemble à une forêt tropicale. Plus de trois cents espèces de papillons exotiques y volent librement.

source : les 1000 lieux qu'il faut avoir vus en France de Frédérick Gersal

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.