Publié dans bouger

L’île des Impressionnistes (78)

L’île des Impressionnistes crédit photo Moonik

Yvelines

 

A Chatou, un dimanche au bord de l’eau

 

site : 17 km à l’Ouest de Paris

Musée Fournaise :78400 Chatou www.musee-fournaise.com

Maison Fournaise : www.restaurant-fournaise.fr

Les Rives de la Courtille : www.lesrivesdelacourtille.fr

Saison : dès les premiers beaux jours

 

Qui ne connaît pas le célèbre tableau de Pierre Auguste Renoir « Le déjeuner des canotiers« , Des hommes et des femmes devisent gaiement autour d’une table, abritée de la chaleur d’un bel après-midi d’été par une tente. En 1880, le peintre écrit à un ami : « Je suis retenu à Chatou à cause de mon tableau. Vous serez bien gentil de venir déjeuner. Vous ne regretterez pas votre voyage, c’est l’endroit le plus joli des alentours de Paris. »

L’île de Chatou, lovée dans une boucle de la Seine, est toujours aussi champêtre. La lumière si particulière que donne la proximité de l’eau, les ombres chatoyantes qu’offrent les grands arbres créent une atmosphère envoûtante qui séduisit les artistes. Ils travaillaient là mais ne dédaignaient pas la baignade ou une partie de canotage sur les yoles d’Alphonse Fournaise et un délicieux repas préparé par Louise Fournaise. Alphonsine, leur fille, servait de modèle à Claude Monet, Gustave Caillebotte, Alfred Sisley, Berthe Moriset, Edgar Degas, Renoir  et d’autres. La maison Fournaise existe encore sur la petite place pavée et ombragée de platanes. Elle a gardé des traces de ces jours heureux d’amusantes fresques et sur un mur de la salle un poème de Guy de Maupassant. C’est toujours un restaurant. Asseyez-vous à la terrasse : vous êtes dans le tableau de Renoir. Le musée Fournaise raconte, grâce à des documents exceptionnels, ces moments où la création et l’amitié s’entremêlaient pour devenir chef-d’œuvre. Chaque année, une exposition rend hommage à un artiste impressionniste ou fauve. Maurice de Vlaminck et André Derain, chantres du fauvisme et qui avaient eux aussi leurs ateliers à Chatou, préféraient déjeuner à la maison Levanneur où Guillaume Apollinaire et Henri Matisse venaient leur tenir compagnie. L’endroit s’appelle aujourd’hui Les Rives de la Courtile.

 

source : les 1000 lieux qu'il faut avoir vus en France de Frédérick Gersal
Le déjeuner des canotiers de Renoir

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.