Publié dans bouger

Les baux de Provence (13)

Les baux de Provence (13)
Les baux de Provence (13)

Bouches-du-Rhône

 

Baux de Provence

 

Site : 712 km de Paris et 30 km au Sud d’Avignon

OT : 13 520 Les Baux de Provence www.lesbauxdeprovence.com

Accès : TGV à Avignon

Château : www.chateau-baux-provence.com

Cathédrale d’images : www.cathedrale-images.com

L’Oustau de Baumanière : www.baumaniere.com

La Cabro d’or : www.baumaniere.com/gastronomie/la-cabor-dor

Saison : osez l’hiver quand le village des Baux retrouve sa magie dans le silence et dans le froid.

 

Sur un éperon rocheux qui domine la chaîne des Alpilles se dresse un village fantomatique, sculpté dans la pierre. Tôt le matin, il fait bon flâner sous les portes fortifiées et dans les ruelles. Passez devant le manoir de la Tour de Brau, construit au Moyen-Âge. Cet ancien lieu de réjouissances abrite aujourd’hui le Musée archéologique. A la Renaissance, le village connaît un renouveau architectural et adopte la religion protestante grâce à Claude de Manville. Son splendide hôtel particulier, qui s’ouvre sur une cour intérieure à loggia, loge aujourd’hui la mairie. Le foyer d’insubordination que représentait le fief des Baux est détruit par Richelieu, puis en 1642, il est donné aux princes de Grimaldi pour les récompenser d’avoir chassé les Espagnols de Monaco. La France rachète le territoire en 1791, mais le prince Albert porte encore le titre de marquis des Baux.

Faites une pause à l’église Saint-vincent et à la chapelle des Pénitents blancs mais, de grâce, montez au donjon du château pour voir où vivaient les seigneurs des Baux, « la race d’aiglons, jamais vassale », et admirez du sommet le magnifique panorama qui s’étend à vos pieds. En quittant le village, prévoyez une halte au Val d’enfer, un étonnant chaos rocheux où sont situées d’anciennes carrières romaines.

Jean Cocteau y tourna le film Orphée en 1950. Ce lieu accueille la Cathédrale d’images qui propose, dans d’immenses salles souterraines, de magnifiques spectacles audiovisuels. Après ces visites riches en émotions, un dîner de rêve dans un cadre luxueux se poserait comme un superbe point d’orgue pour terminer en beauté une journée exceptionnelle. Deux adresses mythiques et gourmandes s’imposent, l’Oustau de Baumanière, un merveilleux manoir, ou la Cabro d’or, une ravissante bastide qui fleure bon la Provence.

 

source : les 1000 lieux qu'il faut avoir vus en France de frédérick gersal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.