Publié dans bouger

Héricourt en caux (76)

Héricourt en caux (76)
image source CC-BY-SA
Héricourt en caux, le colombier de la ferme du Petit-veauville, restauré en 1986, est bâti sur un plan dodécagonal. Ses arcatures aveugles permettent le passage au cercle au niveau de la couverture

A peine entré dans Héricourt, on respire une belle douceur normande, celle que l’on retrouve, si vivante, sous la plume de Guy de Maupassant. C’est un de ces villages fleuris qui s’étirent paresseusement, avec pour seul horizon la belle vallée de la Durdent.

Du sommet de son église, aux allures romanes, maisons de brique et de silex s’imbriquent, dans cette ineffable lumière que prisa tant le peintre Eugène Boudin. De loin en loin, des pêcheurs solitaires venus de tout le pays de Caux taquinent la truite dans la Durdent.

Les amateurs d’architecture rurale ne manquent jamais de visiter le colombier du Petit-Veauville, à la sortie du village, sans doute l’un des plus beaux du pays de Caux. Tandis que les amoureux de la nature arpenteront les marais du parc de la Belle-Hélène, où trônent des hêtres vieux de deux siècles, une façon ludique de découvrir la faune et la flore de Normandie.

carte

Avec ses levées plantées de hêtres, son hangar à grain et son colombier, la ferme traditionnelle du Petit-Veauville incarne le fameux clos normand, ou cour-masure, typique de l’intérieur des terres du pays de Caux
source : charme et secrets des villages de France / sélection de reader's digest

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.