Publié dans bouger

Féérie aquatique entre Marseille et Aix-en-Provence (13)

Féérie aquatique entre Marseille et Aix-en-Provence (13)
Féérie aquatique entre Marseille et Aix-en-Provence (13) image source Danielclauzier

Les jardins d’albertas

 

Site : 769 km de Paris / et 13 km au Sud d’Aix-en-Provence

Accès : TGV à Aix en Provence

Les jardins d’Albertas : (13320) Bouc-bel-air

tel : 04.42.22.94.71

www.jardinsalbertas.com

Saison : ouverts du 1er juin à fin octobre ; un jardin où il fait bon se promener à l’ombre au plus fort de l’été. La fête des plantes a lieu le dernier dimanche de mai.

Jardins provençaux typiques du XVIIIe siècle, ils profitent d’une situation idéale dans la campagne d’Aix : un versant de coteau tourné vers le nord et cinq sources abondantes. 

C’est en 1751 que Jean-Baptiste d’Albertas, président de la Cour des comptes de Provence, décide d’ériger sa demeure à Bouc-bel-air. Les jardins s’inspirent à la fois des influences italiennes et de la tradition « à la française » avec leurs terrasses, leurs murs et leurs bassins ; le château qui devrait l’accompagner ne sera jamais construit. Seuls subsistent les jardins avec leurs successions de terrasses encadrées de promenoirs et de statues.

L’œil sera attiré en particulier par les quatre statues monumentales d’Hercule, du Gladiateur, de David et Borghèse. La terrasse des bosquets précède celle des broderies, puis une terrasse autrefois décorée de plantes potagères. 

Une allée bordée de marronniers conduit jusqu’au grand canal, à la grotte et au grand bassin des Tritons avec se dix-sept jets et ses jeux d’eau. Au centre de la fontaine, les statues des Atlantes soutiennent la terrasse supérieure. Pour réaliser cet ensemble, Jean-Baptiste Albertas a entièrement remodelé le vallon, fait creuser des citernes et percer des galeries dans la roche pour conduire l’eau. 

La restauration des jardins débute après la Seconde Guerre Mondiale, le parc ayant été abandonné pendant un demi-siècle. Après avoir été classé monument historique est 1990, Bouc-Bel-Air est reconstitué patiemment selon ses plans d’origine par la famille d’Albertas. Il s’ouvre au public dans toute la magnificence de son architecture originale.

source : les 1000 lieux qu'il faut avoir vus en France de Frédérick Gersal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.