Publié dans bouger

Douai (59)

Douai (59)
Douai (59)

Nord

 

Douai

 

Site : 193 km de Paris et 40 km au Sud de Lille

OT : 59500 Douai www.douaitourisme.fr

Musée de la Chartreuse : www.museedelachartreuse.fr

Saison : Les fêtes de Gayant ont lieu le second week-end de juillet. Elles commémorent le rattachement de Douai à la France en 1667.

A Douai, vous ne croiserez que des géants et l’ombre de tous ces géants plane sur la cité : les miniers devenus légendes ou les légendes défilant dans la rue l’été… En effet, à Douai se trouve un ancien bassin minier et la mémoire collective ainsi que l’architecture en ont conservé de nombreux souvenirs.

A Douai vit l’un des plus célèbres géants du Nord, Gayant. Ce nom signifie géant en picard. Dans la partie la plus ancienne de la cité, il faut découvrir l’ensemble remarquable formé par l’hôtel de la ville et le beffroi chapeauté de plusieurs tourelles surmontées de nombreuses girouettes. La construction des différentes parties n’est pas uniforme, mais la beauté architecturale laisse sans voix.

On découvrira les airs, les ritournelles et les concerts qui nous ont offerts par les talentueux carillonneurs, fiers élèves de l’école de carillon du conservatoire de la ville. Le carillon de Douai, avec ses 62 cloches, est l’un des plus importants de France. l’hôtel de ville cache, entre ses murs, une ancienne chapelle devenue le vestibule d’honneur.

Autres lieux à découvrir, l’hôpital général, situé près de l’imposante Porte de Valenciennes qui accueille des expositions : et puis, sur l’autre rive de la Scarpe, le musée de la chartreuse qui compte parmi les plus grands musées de France. A l’origine, c’est un ensemble architectural composé de différents bâtiments. Quand les chartreux s’y installent à partir du XVIIe siècle, ils ajoutent des constructions religieuses : cloître, salle capitulaire et chapelle. C’est finalement au milieu du XXe siècle, que cet ancien couvent devient un musée consacré aux beaux-arts. A voir notamment, les œuvres de la Renaissance flamande et le parcours consacré à la sculpture du XIXe siècle dans la chapelle.

source : les 1000 lieux qu'il faut avoir vus en France de frédérick Gersal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.