Publié dans voyage

Danemark

Danemark
Danemark

Le Danemark est un pays d’eau, de mer, d’aquarelles. Les tonalités y sont douces, le vert de la campagne omniprésent, la lumière superbement dorée certains soirs d’été. Le plus petit des pays nordiques est assurément le plus méridional, dans sa position géographique comme dans l’âme. Les Danois sont les plus vivants et chaleureux des Scandinaves. Prenez le temps de découvrir ce pays qui, s’il n’offre pas de grandes curiosités naturelles, en propose des milliers d’autres, plus discrètes.

 

Admirer les œuvres du musée d’Art moderne de Louisiana, avec l’édifice superbement posé au-dessus de la mer.

crédit photo Musée d’art moderne de la Louisiane / Kim Hansen

Même si l’on n’est pas fan d’art moderne, on ne peut rester insensible au cadre exceptionnel de ce musée : un grand parc ouvert sur le grand bleu, parsemé de sculptures de Miró, Calder, Max Ernst… A l’intérieur, outre ses collections permanentes (Giacometti, Bacon, Tinguely, Warhol, Picasso, Jacobsen, Asger Jon, etc…) se renommée tient aussi aux expos temporaires de grande envergure. Certains y voient l’un des plus beaux musées d’Europe, et ce n’est pas faux !

Le petit + : Situé à Humlebæk, à 34 km de Copenhague – Louisiana.dk

 

A Roskilde, faire un tour sur l’eau, à bord d’une reproduction de drakkar viking

 

Sa position au fond d’un fjord très protégé fit de Roskilde un centre commercial important du Xe au XVe siècle, époque célébrée aujourd’hui à travers le célèbre musée des Bateaux vikings. On y admire une trentaine de bateaux d’origine nordique, reproduits selon les méthodes traditionnelles. On peut aussi embarquer pour une balade sur un petit drakkar ; s’il y a du vent, on fait de la voile, s’il n’y en a pas… on rame ! Vérifiez la météo.

Le petit + : pour les détails sur le musée, consulter le site vikingeskibsmuseet.dk

 

Parcourir à vélo l’île de Møn à la découverte des églises médiévales et de leurs fresques naïves, puis voir les grandes falaises blanches.

 

Alliance heureuse de la douceur danoise et du charme rural irlandais, il faut aller vagabonder sur la petite île de Møn, si attachante avec ses falaises plongeant dans la Baltique, ses belles églises rurales et ses sites mégalithiques. Møn ? Une vraie parenthèse temporelle !

Le petit + : on s’y rend soit par la route, soit avec le ferry qui fait la liaison en été entre Kalvehave et Stege, la ville principale de l’île. visitvordingborg.dk

 

Choisir le cadre bucolique et enchanteur de l’île de Bornholm (la « corse scandinave ») pour une villégiature tranquille et familiale

 

Pour les amoureux de nature, de tranquillité, de paysages bienveillants, de balades à vélo, de belles plages, de villages de pêcheurs, mais aussi d’histoire avec ses étonnantes églises rondes, la charmante île de Bornholm est l’endroit rêvé pour voir le temps s’écouler en douceur.

Le petit + : on s’y rend en bateau depuis Ystad en Suède ou Køge au Danemark, ou bien avion depuis Copenhague ; bornholminfo.dk

 

A Odense, emmener les enfants visiter la maison natale d’Andersen et apprendre à quel point le conte du Vilain Petit Canard était autobiographique.

crédit photo Kåre Thor Olsen

Troisième ville du pays, Odense baigne dans une gentille atmosphère provinciale et animée à la fois, en grand partie grâce à Hans Christian Andersen, qui eut la bonne idée de naître ici en 1805. Il n’y resta pas, mais son aura flotte encore dans le centre, autour de sa maison natale convertie en musée. La présentation impeccable et très vivante permet de pénétrer l’univers de celui qui a fait rêver des générations d’enfants.

Le petit + : pour toute info, une seule adresse museum.odense.dk ; tout y est, en anglais

 

De Skagen à l’île de Møn en passant par où c’est possible, se baigner dans les eaux revigorantes des fjords danois. Une expérience frisquette mais formidable !

 

Le Danemark, c’est la Côte d’Azur des pays nordiques… mais l’eau est frisquette. Au mieux, la température de l’eau se hisse jusqu’à 20°C, en plein mois d’août.

 

Chasser le phoque (avec un appareil photo !) sur les plages immenses dans des îles de la mer des Wadden.

 

Plages larges comme des champs beaucerons, dunes aux cheveux ébouriffés, bancs de sable, marais salés, moulières… la mer des Wadden forme un écosystème unique en Europe. Sur ces vastes espaces sauvages, on marche, nez au vent, à la traque des moules et des crustacés, ou à celle des phoques, qui se comptent ici par milliers.

Le petit + : la base idéale pour aller découvrir les îles de la mer de Wadden est la jolie ville de Ribe.

 

Retrouver son enfance en empilant les briques colorées au parc d’attractions de Légoland.

 

C’est à Billund que se fabriquent les fameux Légo, et c’est là que se situe la vitrine de ce jeu magique et inusable. Au-delà du cadre, où tout, tout, tout est construit en légo, le parc d’attractions foisonne d’activités : montagnes russes, petits trains qui font peur, rivière infernale… Et il y a bien sûr plusieurs zones de jeux où l’on peut s’amuser des heures durant avec ces petits cubes de toutes les formes et de toutes les couleurs.

Le petit + : pour toues les infos pratiques, les horaires etc…, consulter legoland.dk

 

Canoter sur les lacs de la région de Silkeborg, puis faire l' »ascension » du Himmelbjerget, qui culmine à… 147 m, offrant un vaste panorama sur la forêt et les plans d’eau.

 

La richesse de Silkeborg ? L’eau ! Celle qui fit jadis tourner les industries papetières attire désormais les visiteurs en quête d’un cadre bucolique et apaisant, propice à de belles balades. On découvre le coin à vélo et, bien sûr, en canoë. On pagaie sur la rivière Remstup Å, les lacs Brassø, Borresø et Julsø, jusqu’au pied du Himmelbjerget, dont l’ascension est un moment fort de la visite de la région des lacs.

Le petit + : beaucoup d’infos sur la région sur silkeborg.com

 

Sacrifier au rituel de l’happy hour sur les berges du canal d’Århus, à l’heure où le soleil décline

 

Århus fut l’un des premiers grands ports vikings, probablement fondé au Xe siècle. Deuxième ville du pays, réputée pour sa grande université, la cité est charmante, et très animée. Les bars y sont pleins d’étudiants, notamment autour du canal, bondé les soirs d’été.

 

Parcourir les rues pavées du musée en plein air d’Århus et s’offrir un cœur en pain d’épice au chocolat.

 

 

Une réussite totale que ce musée à ciel ouvert, ensemble de 75 maisons anciennes, provenant de toutes les régions du pays, démontées puis remontées ici à l’identique. On se balade comme dans une vraie bourgade d’autrefois, à travers les siècles et les milieux sociaux. Des animateurs costumés et des artisans insufflent de la vie, notamment à la boulangerie, où l’on se goinfre de pain d’épice et de berlingots.

Le petit + : prévoir 3h pour tout regarder vraiment ; dengamleby.dk

 

Découvrir, incrédule, la richesse du mobilier et les toiles de grands maîtres du château renaissance de Vœrgård

crédit photo Kai Sender

Entourée de douves et d’un vaste parc boisé, cette splendide demeure Renaissance était la propriété d’un Danois parti travailler en France dans les vignes des Laffitte. Il rapporta de son mariage avec l’une des descendantes de la famille des exceptionnelles collections que l’on peut voir : de magnifiques toiles de Rubens, Raphaël, Fragonard ou Goya, des pièces de mobilier rarissimes, de la porcelaine française… A ne manquer sous aucun prétexte.

Le petit + : à 38 km au nord d’Aalborg ; pour les infos pratiques, voir voergaardslot.dk

 

Traverser l’île de Læsø à vélo, à la recherche de ses chaumières aux toits d’algues

 

Læsø est en grande partie classée. Certaines maisons ont conservé leur toit de goémon, une tradition unique au monde. Au programme : longues balades à vélo, petites églises couvertes de fresques, zones humides et landes fleuries, dunes, salines, etc. Une bouffée d’air pur et d’iode, dans un Danemark de carte postale.

Le petit + : au large de fredriksshavn ; visitlaesoe.dk

 

Copenhague

Admirer l’une des plus belles collections au monde d’œuvres de Gauguin à la Ny carisberg Glyptotek

 

Carl Jacobsen, fils du fondateur de la brasserie Carlsberg, était un grand amateur d’art, passionné par l’Antiquité et la peinture française. L’aile consacrée à l’art français aligne des Césanne, Corot, Degas, Matisse, Rodin, Van Gogh…, et une salle entière de Gauguin. Pas étonnant car sa femme était danoise. Une expo privée digne de grands musées nationaux.

Le petit + : l’entrée est gratuite le dimanche glyptoteket.com

 

Vivre la chaude ambiance des bars et restos de Nyhavn, au cœur de la plus méditerranéenne des villes nordiques.

 

 

Sourire à la Petite sirène, même si elle ne vous répond pas

 

C’est le propriétaire des brasseries Carlsberg (encore !) qui fit l’acquisition de la Petite Sirène (sculptée par Edward Eriksen au début du XXe siècle) pour la placer sur son rocher. Bien que vraiment toute petite et située à l’écart du centre-ville, elle vous attirera forcément de son joli chant.

Le petit + : située à côté de Kastellet, elle est accessible à pie ou en bateau-bus

 

Découvrir le monde alternatif et déconcertant de Christiana, et pousser la balade dans les faubourgs de la « ville libre » pour découvrir les maisons au bord du lac

crédit photo Jimmy Baikovicius

Christiania est fondé en 1971, lorsque quelques hippies envahissent une caserne abandonnée pour créer une société alternative, où les drogues douces sont en vente libre et les maisons appartiennent à la communauté. Expérience utopiste née il y a plus de 40 ans, Christiania est toujours debout bien qu’elle ait perdu son statut de « ville libre ». Une visite très intéressante sur le plan sociologique.

 

source : nos 1200 coups de coeur le routard

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.