Publié dans voyage

Croatie

Croatie

Lorsqu’on part en Croatie, on ne repart pas sans avoir été sur une de ses plages sur sa superbe côte, constellée d’un millier d’îles.  Mais c’est aussi un carrefour de cultures, avec ses bijoux architecturaux comme Pula, Zadar, Split ou Dubrovnik. A ne pas manquer les superbes parcs nationaux de Ptitvice ou Krka.

Croatie
ville haute de Zagreb

Parcourir la ville haute de Zagreb, qui garde le parfum des villes d’Europe Centrale.

Le cœur du vieux Zagreb, berceau de la capitale croate, fondée au XIIe siècle, c’est Gorjni Grad, la ville haute, perchée sur les collines. Avec son lacis de ruelles pavées, ses vieilles demeures et ses nombreux escaliers, c’est un Montmartre aux airs de Prague, avec l’atmosphère paisible d’un village. A la nuit tombée, sa quiétude sied parfaitement aux flâneries rêveuses : son charme est irrésistible !

Croatie
splendeur baroque de Varazdin

Admirer la splendeur baroque de Varazdin, petite ville dont l’unité architecturale est remarquable.

Cette superbe ville fut la capitale éphémère de la Croatie au XVIIIe siècle. Ayant miraculeusement échappé à tous les conflits, c’est aujourd’hui un conservatoire exceptionnel des arts baroque et rococo en Europe.

Croatie
pula image source Orlovic
Croatie
Porec
Croatie
Rovinj
Croatie
Istrie

Visiter Pula, Porec ou Rovinj, villes d’Istrie marquées par la présence italienne, de la Rome antique à la Venise médiévale.

L’Istrie repose sur un millefeuille d’histoire, que l’on devine sous chaque pierre : traces de l’Empire romain, 400 ans de présence vénitienne, etc. De quoi varier les paysages : Pula, la Romaine, avec son amphithéâtre, Rovinj et ses ruelles médiévales, Porec et sa basilique byzantine…. Savoureux mélange que l’Istrie !

Découvrir l’Istrie de l’intérieur, de village perché en village perché et, pourquoi pas, suivre la route des Vins.

On surnomme l’arrière-pays de l’Istrie « la Toscane croate ». Verdoyante et vallonnée, recouverte de forêts de chênes, de vignobles, d’oliveraies et de cyprés, cette région fait en effet penser au Chianti. Beaucoup moins développé que la côte et faiblement peuplé, l’intérieur de l’Istrie semble ne pas avoir bougé depuis des siècles.

Croatie
lacs de Plitvice

Faire le grand tour des lacs de Plitvice, merveilles naturelles entourées de magnifiques forêts.

Une des merveilles de la Croatie, à juste titre inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Les Plitvicka Jezera sont un chapelet de 16 lacs tombant en gradins sur environ 130 m de dénivelée, dans un environnement totalement préservé. Alimentés par quantité de sources, ruisseaux et torrents, les lacs sont reliés par une kyrielle de cascades spectaculaires. Une visite obligatoire !

Petit + : compter la journée pour la visite complète des lacs – np-plitvicka-jereza.hr

Croatie
orgue maritime de Zadar crédit photo Andrej Šalov

Se laisser griser par les sons produits par l’orgue maritime de Zadar, curiosité unique en son genre.

Au bout des quais de Zadar, un ingénieux système (dalles et escaliers de pierre blanche, percés de trous et de tuyaux) permet à la mer et au vent de jouer les musiciens, et fait entendre une musique d’orgue. Plus impressionnant encore par temps un peu agité ou au passage d’un bateau.

Croatie
Les îles Kornati crédit photo Remi Jouan

Jouer au Robinson dans les Kornati, ensemble d’îles et d’îlots pratiquement inhabités.

Au sud de l’île de Dugi otok, l’archipel des Kornati est un parc national de 147 îles et îlots quasi déserts plongés dans les eaux turquoise. On peut louer une chambre dans le minuscules hameaux et vivre ainsi dans le silence minéral et dépouillé, comme au premier matin du monde !

Petit + : pas de ferry public vers les Kornati, seulement des excursions organisées par des agences agréées (liste sur – konati.hr)

Croatie
Primosten

Découvrir Primosten depuis la côte, adorable village blotti sur une langue de terre.

La première chose à faire en arrivant à Primosten, c’est de s’arrêter avant d’y pénétrer. En effet, il ne faut surtout pas manquer la vue sur cette merveille de la nature peaufinée par la main de l’homme. Sur une presqu’île rocheuse, des maisons aux toits de tuiles, une église sur une butte et un cimetière orienté vers le couchant. Seul un mince passage relie le village à la terre ferme.

Croatie
cathédrale Saint-jacques de Sibenik

Admirer la cathédrale Saint-Jacques de Sibenik, avec son superbe portail renaissance et ses 71 têtes sculptées.

Moins visitée que Dubrovnik, Split ou Zadar, Sibernik possède cependant un charme très fort. Sa cathédrale, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est l’une des merveilles de la côte dalmate et le plus bel exemple de transition gothico-renaissance du pays. le portail est un chef-d’œuvre. Quant aux têtes sculptées du chevet, représentant d’anonymes passants, ce sont de vrais photomatons de l’époque !

petit +: à voir de préférence le matin, lorsque le portail renaissance bénéficie du jeu de la lumière et des ombres.

Croatie
Parc national de Krka

Se balader au milieu du parc national de Krka, entre chutes d’eau omniprésentes, torrents tourbillonnants et vieux moulins en fonctionnement.

Havre de verdure et de fraîcheur, le parc s’étend le long de la rivière Krka. Tout au long de son cours, celle-ci a profondément entaillé le plateau karstique en une série de spectaculaires cascades. Comme à Plitvice, c’est une véritable symphonie aquatique, au milieu d’une végétation totalement exubérante !

Petit + : le parc se situe à une quinzaine de kilomètres de Sibenik ; une entrée à Lozovac, l’autre à Skradin : npkrka.hr

Croatie
Les ruelles du vieux Trogir

Se perdre dans les ruelles du vieux Trogir, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Trogir, c’est tout le Moyen Âge dalmate concentré dans un musée à ciel ouvert. un petit bijou qui invite à une longue flânerie au fil de ses ruelles tortueuses, bordées de maisons en pierre de taille. Sa cathédrale et le couvent bénédictin sont de pures merveilles. Une étape essentielle !

Petit + : beaucoup de monde en été ; y aller au petit matin, si possible.

Croatie
Palais de l’empereur Dioclétien crédit photo Ballota 

Flâner à Split dans le palais de l’empereur Dioclétien squatté depuis des siècles par la population qui en a fait un monument plein de vie.

Imaginez un centre-ville d’environ 3000 habitants installé depuis plus de 1600 ans dans les restes grandioses du palais de l’un des derniers empereurs romains. Le résultat est éblouissant. On erre inlassablement dans les ruelles, où chaque pas est une découverte. Ici, la machine à remonter le temps fait des exploits !

Petit + : consacrer au moins une bonne journée et une soirée à arpenter l’endroit.

Croatie
la Cetina en raft ou en canoë-kayak

Descendre la Cetina en raft ou en canoë-kayak jusqu’à Omis, où la rivière est encadrée de majestueuses montagnes.

Petite cité balnéaire, Omis est postée à l’embouchure de la Cetina, un ancien repaire de pirates situé entre deux massifs montagneux digne d’une carte postale. La ville constitue une basse pour les amateurs de descentes de rivière, la Cetina constituant un terrain de jeu très sympa.

Croatie
l’Ermitage de Blaca image source
Kork

Randonner jusqu’à l’ermitage de Blaca perdu en pleine montagne sur l’île de Brac.

Brac est une île réputée dans le monde entier pour sa magnifique pierre blanche. La balade jusqu’à l’ermitage de Blaca est superbe. Accroché à une falaise abrupte, l’ermitage fut fondé en 1551 par des moines fuyant l’invasion des Turcs sur le continent. Détruit par un incendie, il faut reconstruit au XVIIIe siècle et son aspect n’a pas changé depuis.

Petit + : la meilleure façon d’accéder au site est d’y arriver à pied, après avoir fait une petite excursion en bateau au départ de Bol.

Croatie
la grand place de Hvar image source Arlette et Maurice Albray
Croatie
île de Palmizana image source Niels Elgaard Larsen

Passer du calcaire patiné des dalles de la grand-place de Hvar, à la végétation luxuriante de l’île de Palmizana, juste en face, dans l’archipel des Pakleni Otoci.

Longiligne et montagneuse, Hvar est la plus séduisante des îles de l’Adriatique. la ville principale, qui porte le nom de l’île, est située au fond d’une baie abritée par un chapelet d’îles, surnommées (à tort !) les « îles Damnées » (Pakleni citoci). les ruelles en escalier, les eaux limpides au ras des quais, les belles dalles lustrées de la place centrale et la proximité des îles : voilà bien des raisons d’être séduit.

Petit +: Palmizana est accessible en 20 minutes de bateau-taxi depuis le quai du port.

Croatie
massif de biokovo

Randonner à pied, à cheval, ou faire du kayak dans l’austère massif du Biokovo qui surplombe l’Adriatique.

Le parc naturel du Biokovo s’élève en direct au-dessus de la belle ville de Makarska. Le massif est formé de montagnes calcaires, arides et rocailleuses, se terminant par des falaises abruptes en surplomb de l’Adriatique. Superbe ! Le massif offre de nombreuses possibilités de randos, notamment jusqu’au mont Sv.Jure, le pic le plus élevé de Dalmatie et le second u pays (1762 m).

Petit +: l’entrée du parc se situe sur la route de montagne entre Makarska et Vrgorac : plein d’infos sur le site – biokovo.com

Croatie
parc national de Mljet crédit photo Patrick Rouzet

Flâner paisiblement au bord des lacs dans le parc national de Mljet, au sein d’une nature totalement préservée.

De toutes les îles de Croatie, Mljet est, avec Lastovo, la plus méridionale. C’est aussi la plus grande de l’archipel de Dubrovnik (100 km). L’ouest de l’île est protégé par un parc national. On y trouve un lac salé composé de deux bassins communiquant avec la mer. Avec les collines couvertes de végétation méditerranéenne, le paysage est d’une superbe beauté sauvage.

Petit + : un chemin de 5 km, entre Pomena et Soline, fait le « tour » du lac ; à pied ou à vélo, c’est une superbe balade.

Croatie
Dubrovnik

Arpenter les rues patinées par les siècles de la vieille ville de Dubrovnik, la perle de l’Adriatique, superbement restaurée.

le vieux Dubrovnik est un joyau, d’ailleurs classé au Patrimoine mondial de l’Unesco ! Imaginez une ville perchée sur les eaux de l’Adriatique, des maisons couvertes de tuiles rouges, des palais, des couvents, un dédale de ruelles dallées de pierres blanches…le tout ceint de magnifiques remparts. Subtil mélange de raffinement vénitien et d’esprit slave, Dubrovnik est un régal !

Petit + : pour apprécier pleinement sa beauté, mieux vaut flâner dans les rues tôt le matin ou au crépuscule.

source : le routard : nos 1200 coups de coeur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.