Publié dans voyage

Baléares

Baléares
image source Spain_location_map.svgNordNordWest

Des Baléares, on a l’image des plages bondées de la baie de Palma, des boîtes branchées et des nuits blanches d’Ibiza. Mais l’archipel est aussi un écrin de nature. On y admire des trésors naturels battus par les vents, on y respire le grand air au sommet de falaises ou dans des espaces naturels protégés, on y déniche calanques et criques de rêve, les Baléares sont des îles pleines de charme, aux beautés contrastées, dont l’évolution commune ne doit pas faire oublier la diversité qui les caractérise.

A Majorque :

Découvrir les richesses du casco antiguo de Palma de Majorque (le quartier ancien)

Derrière les murs de la capitale des Baléares se trouve une jolie vieille ville : avec son dédale de ruelles, sa cathédrale gothique, son palais royal et les superbes patios de ses demeures bourgeoises des XVIIe – XVIIIe siècle, on oublie totalement les boîtes et clubs branchés qui font sa réputation !

Partir en balade sur la péninsule de formentor, la pointe nord de l’île de Majorque

Le cap de Formentor est le point le plus septentrional de Majorque, au bout d’une longue presqu’île accidentée présentant des panoramas formidables. On y trouve une délicieuse plage, l’une des plus belles de la Méditerranée, des calanques aux eaux limpides, et tout au bout, dans un méli-mélo de falaises et de roches, le phare dressé face à l’azur.


A Ibiza

A sant antoni, se laisser engloutir sous 90 000 litres d’eau dans une pluie de décibels au cours d’une fiesta del agua dans la discothèque Es Paradis

Dans l’une des plus belles boîtes d’Ibiza côté déco, deux fois par semaine, sur les coups de 5 h du mat, quand la teuf bat son plein, on arrose tout le monde ! La fosse se remplit d’au en 3 minutes et ça finit en big water party. On y va rien que pour le spectacle !

Petit + : Es Paradis est le premier club de  l’île à donner le coup d’envoi de la saison, à la mi-mai ; esparadis.com

A Eivissa, capitale de l’île, longer les remparts de Dalt vila, la ville haute, classée au Patrimoine de l’humanité par l’Unesco

La vieille ville d’Eivissa est superbe sur son promontoire dominant le port. Avec plus de 2600 ans d’histoire, c’est l’une des cités les plus anciennes du monde. En parcourant la ville haute, on découvre l’empreinte de chaque strate historique : citernes phéniciennes, statues romaines, remparts musulmans médiévaux, vestiges du gothique catalan et muraille Renaissance. Un véritable livre d’histoire à ciel ouvert.


A Formentera

Mettre un bon Pink Floyd à fond dans ses oreilles, bras en croix et nu(e) comme un ver, sur la plage de Migjorn

crédit photoDiscasto

Formentera fut une grande halte de l’époque flower Power. Dylan y grattait des accords, le groupe Led Zeppelin y avait une maison, Les Pink Floyd se doraient la pilule à la platja Migjorn…. Réaliser qu’on a posé ses fesses là même où le groupe aimait se réunir à la fin des années 1960, ça fut quand même quelque chose !

Petit + : pour profiter de l’île en toute tranquillité, préférer les périodes entre mi-avril et mi-juin ou à partir de septembre.

 

A Minorque

Musarder dans la crique de Macarelleta

Minorque se démarque nettement de ses voisines et demeure notre île préférée dans l’archipel des Baléares. De prime abord plate et balayée par le vent, elle recèle de véritables trésors et réserve de belles surprises aux amoureux de la nature : une terre rouge et ocre qui colore des paysages doucement ondulés, des petits chemins rocailleux tapis entre des murets sinueux de pierre sèche, des plages de carte postale nichées au creux de criques baignées par des eaux vertes et translucides, comme celle de Macarelleta où il fait bon musarder.

 

S’enchanter des jolies ruelles, des patios et des façades des palais ocre et rose de Ciutadella, l’ancienne capitale de Minorque

Longtemps siège de l’aristocratie minorquine, capitale de l’île à l’époque , Ciutadella dégage un charme indéniable, en grande partie dû à son unité architecturale. Cela donne un cente historique harmonieux, à l’image de son artère principale bordée de voûtes blanchies à la chaux. Notre ville préférée sur cette île !

Petit + : au mois de juin, ne pas manquer les fêtes de la Saint- Jean et ses célèbres colcadas (cavalcades) : souvenir impérissable !

Parcourir à pied, à VTT ou à cheval le fameux cami de Cavalls, réseau de chemins historiques réhabilités

Le « chemin des Chevaux » est un très ancien sentier militaire qui borde toute la côte minorquine. Ce chemin de découverte offre de très belles possibilités de balades dans une nature verdoyante, qui débouchent souvent sur…. de magnifiques petites criques peu fréquentés.

Petit + : pour plus d’infos, consulter elcamidecavalls.cat

S’aventurer en kayak de mer jusqu’à l’île sauvage d’En Colom, située dans le parc naturel de S’Albufera d’Es Grau, près de Maò

 

crédit photo Nicolas Mertens

Situé à environ 5 km au nord-est de Maò, ce parc naturel s’étend sur 5000 ha. On peut y observer de nombreuses variétés d’oiseaux, sédentaires et migrateurs : foulques, cigognes, aigrettes, garzettes, canards royaux… Le parc inclut l’îlot En Colom, qui abrite une espèce endémique de lézard.

Petit + : pour se rendre sur l’île (30 mn de traversée), s’adresser à Menorca en Kayak menorcaenkayak.com

Lâcher des bulles d’enthousiasme en explorant en plongée sous-marine la réserve marine del Nord de Menorca, à partir de Fornells.

La réserve s’étend sur 5119 ha, entre la baie de Fornells et le cap Gros, à l’ouest. Sous l’eau, c’est un éblouissement devant le déluge de vie. Profusion de poissons (mérous, barracudas, daurades etc) évoluant dans un univers où la flore est tout aussi abondante et colorée. Des émotions sous-marines uniques à Minorque !

Petit + : pour de belles explorations guidées dans la réserve, s’adresser à Diving Center Fornells divingfornells.com

source : le routard - nos 1200 coups de coeur -hachette

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.