Publié dans voyage

Autriche

Autriche
image source Spiridon Ion Cepleanu

Le nom de l’Autriche évoque une nature préservée, des lacs aux eaux pures, de superbes massifs montagneux, de fameuses stations de ski, des coutumes et des traditions encore bien vivantes, des villes prestigieuses et romantiques…. Sans tourner le dos à son passé mais regardant vers l’avenir, ce pays est capable de rassembler dans un même avion, écolos amoureux de la nature et intellos avides de découvrir comment une petit pays a pu voir naître autant de génies universels.

En été, emprunter la silvrettastrasse, une des plus belles routes alpines:

image source Basotxerri

Entre tyrol et voralberg, la route alpine de silvretta est l’une des plus fameuses d’Autriche. Au long de ses lacets vertigineux qui grimpent jusqu’au col de la Bielerhöne, à 2032 m, on traverse un bel amphithéâtre de montagnes, dans une nature superbe et sauvage à souhait.

Découvrir le Tyrol sous la neige, autour de Kitzbühel, un des plus célèbres villages de charme, ou dans la vallée moins connue de l’Ötztal:

Au cœur du château alpin, les vallées du Tyrol séduisent par leurs paysages. la petite ville médiévale de Kitzbühel, “la perle des Alpes”, est l’une des stations de ski les plus connues mais aussi les plus huppées d’Autriche. Les amoureux des grands espaces craqueront pour la vallée de l’Ötztal, à l’ouest d’Innsbruck, aussi ensoleillée qu’apaisante et propice à de mémorables balades.

Prendre la route du Grossglockner, la plus élevée d’Autriche, entre Lienz et Salzbourg, en s’arrêtant à Zell am See, pour une balade au bord du lac :

Traversant le parc national des Hohe Tauern, la route 107 offre de grandioses panoramas, notamment sur le Grossglockner point culminant du pays (3 798 m). Cette route est si magique, si vénérée, qu’elle attire chaque jour une foule de pèlerins, parmi lesquels de nombreux cyclistes venus faire leur chemin de croix au long des pentes vertigineuses qui se succèdent sur 48 km….. Petits frisson garantis.

Petit + : vérifier les conditions de circulation avant : là-haut, il peut tomber jusqu’à 20 m de neige en saison. grossglockner.at

Passer un week-end hors du temps à Hallstatt, un de ces villages qui ont su traverser les époques sans perdre leur âme :

C’est un champ de tombes très ancien qui a donné à Hallstatt, la ville du sel, sa place dans les livres d’histoire : les mineurs celtes ont enterré leurs morts en même temps que les symboles de leur culture sous les pâturages. Le village a tellement de charme qu’il a été reproduit en Chine, avec tous les détails, par un promoteur immobilier !

Partir sur les pas de Mozart à Salzbourg, en s’arrêtant de temps à autre pour se lécher les doigts de Mozartkugeln, délicieuses bouchées enrobées de chocolat :

 

Mozartkulgen

C’est dans le magnifique cadre baroque de Salzbourg que Wolfgang Amadeus Mozart naquit, en 1756, et qu’il passa les deux tiers de son existence. l’esprit du génie semble hanter chaque ruelle, chaque passage de la vieille ville, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Une étape de prédilection pour s’imprégner complètement de la Mozartmania, surtout au moment du festival d’été.

Petit + : salzburg.info (site en français).

Découvrir le Salzkammenrgut en été, quand on peut profiter des lacs pour se baigner ou pour naviguer de village d’opérette en site montagneux :

A cheval sur le pays de Salzbourg, la Haute-Autriche et la Styrie, le Salzkammergut alterne harmonieusement douces collines, paysages amples et sereins avec d’abruptes montagnes tombant soudainement en falaise dans les lacs. Vierge de toute pollution, cette région magnifique offre d’innombrables occasions de balades et d’activités sportives.

Petit + : pour toutes les infos sur la région : salzkammergut.at

Découvrir à vélo les riches détours de la vallée du Danube, en parcourant les 350 km de pistes cyclables aménagées entre Passau et Vienne :

Epousant le parcours du fleuve, la piste cyclable du Danube (Donauradweg) se déploie dans les doux paysages champêtres de la Haute et de la Basse-Autriche. En chemin, on découvre tranquillement villages coquets, églises au clocher à bulbe, abbayes baroques, châteaux, vignobles et forêts. La manière idéale de visiter l’Autriche mais aussi de la vivre !

Petit +: il est tout à fait possible de ne faire qu’une partie du circuit en alternant location de vélo (voir nextbike.at et bateau, train et bus.

Partir sur les pas de Sissi dans une vienne qui cultive autant la tradition que la dérision et la volonté d’affirmer sa différence : 

Ville de Freud et des cafés, de l’opéra et des bals, des kiosques à saucisses et de la Sachertorte, du Danube rarement bleu et des dorures de la Sécession, des Habsbourg et de Hunderhwasser, Vienne fascine toujours autant. On y retourne pour les Bruegel de son musée des Beaux-arts autant que pour les Schiele du Belvédère, ses marchés de Noël et ses nuits déjantées, le château de Schönbrunn au petit matin et la grande roue du Prater la nuit. Vienne magique, en toute saison.

Parcourir le nez en l’air, les sinueuses routes du vin du sud de Graz et s’arrêter prendre un petit verre dans les Buschenschänken, traditionnelles tavernes de dégustation :

Graz et son pays environnant méritent une découverte. Région de douces collines et de coteaux où, alternent bois, bosquets et vignobles, les routes de cette “Toscane styrienne” sont avant tout des routes du vin, à parcourir au hasard de l’inspiration. Voilà l’Autriche méconnue, avec ses Buschenschänken, tavernes conviviales où l’on pourra encore goûter aux charmes véritables du terroir.

source : le routard - nos 1200 coups de coeur - hachette

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.